La Tour Vieille, présentation du domaine

Le domaine La Tour Vieille est né en 1982 au cœur du village de Collioure. Il est créé par Vincent Cantié, alors ingénieur agronome, à partir de quelques vignes familiales et dans le soucis de préserver un véritable chef d’œuvre : le vignoble en terrasses du cru Banyuls et Collioure mis en péril par l’extension non maîtrisée de l’économie touristique. Quelques années plus tard, Christine Campadieu se joindra à l’aventure et apportera quelques vignes de sa propre famille.
Historiquement située en plein centre ville, la cave est maintenant installée sur les hauteurs ; là où la tour, cernée de ses oliviers, surplombe le village et la Méditerranée.

Sous le soleil de la côte Vermeille, le vignoble organisé en terrasses impose un travail très raisonné et exclusivement manuel, très proche de celui de nos anciens.
En effet, la forte pente et la nature du sol très schisteuse nous obligent à une architecture spécifique: des feches (terrasses en catalan) délimitées par des murettes de pierres sèches, favorisant ainsi l’écoulement des eaux de pluie, l’ensoleillement et facilitant le travail à pied.

La production s’articule autour de 2 appellations :
Collioure : vins secs que nous produisons dans les 3 couleurs
Banyuls : vins doux naturels que nous produisons en rouge et en blanc.

Notre terroir : soleil, vignes et mer

Les 13ha exploités se situent sur les communes de Collioure, Port-Vendres et Banyuls.
Comme il est d’usage dans la tradition catalane, plusieurs cépages sont utilisés pour la production de nos vins et la co-plantation de différentes variétés sur une même parcelle est toujours d’actualité.
Si vous n’apercevez pas de tracteur ou gros engin dans nos vignes ce n’est pas signe de retard de développement ni de refus du progrès technique mais simplement la conséquence de notre terroir capricieux et abrupt.
L’esprit, la main de l’homme et de bonnes jambes restent aujourd’hui encore les outils de travail irremplaçables pour travailler nos vignes.

La côte Vermeille ne serait pas ce qu’elle est sans ce relief accidenté des contreforts du massif des Albères surgi de la Méditerranée, donnant naissance à un littoral sauvage.
Plantées à une densité moyenne de 5000 à 6000 pieds/hectare et en coteaux, nos parcelles jouissent d’une exposition idéale à l’ensoleillement et à l’aération des ceps. Le mode de conduite prédominant ici est le gobelet, très approprié aux cépages à port érigé tels que le grenache, le carignan et le macabeu car il présente une bonne aération, une grande surface d’ensoleillement et confère de l’ombre aux grappes.
Le sol très schisteux de l’appellation Collioure/Banyuls compte parmi les plus vieux sols viticoles d’Europe, sa mise en place remonte à l’ère primaire. La roche-mère affleurante oblige les vignes à s’enraciner profondément et leur permet de puiser les ressources du sol, notamment l’eau, si précieuse en été.
Si l’on dit que le vigne produit de bons fruits en conditions de survie difficile, on comprend bien pourquoi, au vu du climat (chaud, sec et très venteux) les nôtres sont si complexes!

Le domaine, lesvendanges

Planté sur Collioure, Port-Vendres et Banyuls ; à des altitudes allant de 2 à 220 mètres au dessus du niveau de la mer, notre vignoble de 13 ha est à la fleur de l’âge : 40 ans en moyenne!
Le Grenache, est le cépage « roi » de la Côte Vermeille, qu’il soit noir, gris ou blanc ; il est le seul utilisé pour produire le Banyuls.
Les variétés secondaires telles que la Syrah, le Mourvèdre, le Carignan ou encore le Macabeu et la Roussanne ont aussi leur place et permettent d’enrichir la palette aromatique des Collioure.

Dans le respect de notre environnement et grâce à une culture maîtrisée, les interventions au vignoble sont très limitées et, bien que non revendiqué, correspondent aux critères des labels bio dans la stratégie des traitements.

En effet, la faible pluviométrie, l’ensoleillement et la tramontane nous permettent de récolter des raisins sains sans avoir à utiliser de produits de traitement de synthèse.
Les vendanges (manuelles, évidemment) ont lieu entre fin août et mi septembre. La diversité des cépages nous permet de récolter sur plusieurs semaines au moment opportun suivant la maturité de chacun; les plus précoces étant généralement le grenache, la syrah ; et les plus tardifs le carignan ou le mourvèdre.

Le domaine, Vincent

Vincent Cantié, fondateur et propriétaire du domaine, est issu d’une vieille famille de saleurs d’anchois colliourencque et la production viticole est une activité secondaire du temps de son père. Il décide de s’y dévouer pleinement après de belles études d’agriculture et quelques années hors de nos frontières.

Établi depuis plus d’une trentaine d’années, La Tour Vieille jouit aujourd’hui d’une certaine notoriété grâce à l’implication et la régularité de l’équipe.
La production allant de la vigne à la commercialisation en passant par la vinification, nous sommes 6  personnes à nous y atteler tout au long de l’année :
Thomas, Michel et Jean à la vigne ;
Véronique au bureau (depuis 20 ans déjà) ;
Clémence et Vincent à la cave et à la vente.
Bien entendu, rien n’est figé : la vie du domaine nous oblige à être polyvalents et complémentaires; impossible donc de s’ennuyer ou de se lasser dans un environnement en perpétuelle évolution, rythmé par les cycles de la vigne et du vin.